Accueil > Travaux > Saisines en cours > L'accès aux services publics dans les Outre-mer
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo

Rapporteur

Date de la saisine 24/04/2018
Date du vote à définir
43%

Les inégalités territoriales perdurent voire s’accentuent dans les Outre-mer. L’accès aux principaux services de la vie courante est rendu difficile dans certaines parties isolées du fait d’un maillage très disparate des services publics. Les Outre-mer souffrent de carences dans l’offre de soins, en particulier à Mayotte, en Polynésie française, à Wallis-et-Futuna et en Guyane, qui sont les plus grands déserts médicaux de France. L’État doit aussi assurer les missions régaliennes qui lui incombent (sécurité, protection du territoire et des ressources naturelles, lutte contre l’économie informelle…). Dans tous ces domaines, les capacités d’action de prévention et d’intervention des services publics sont les garants de l’égalité pour les citoyen.ne.s.

C’est dans ce sens que CESE a confié à la délégation à l’Outre-mer l’élaboration d’une étude sur « L’accès aux services publics dans les Outre-mer ».

Cette étude permettra d’établir un état des lieux sur les difficultés d’accès aux services publics et proposera des pistes de réflexion et d’action.


Auditions de Mme George PAU-LANGEVIN, ancienne ministre des Outre-mer et députée et de M. Jacques TOUBON, défenseur des droits et/ou ses collaborateurs

11h00 : audition, sous la forme d'une table ronde, de MM. Dominique GUIBERT et Pascal NICOLLE, représentants de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) et Mmes Laure GERION et Lorine BOZIN, représentantes de l'association Jeunesse Outre-mer