Convention Citoyenne fin de vie : le Président de la République reçoit les 184 citoyennes et citoyens à l'Élysée

Précision de date
Lundi 3 avril 2023
Catégorie
Conventions citoyennes
Date de publication
Chapeau

À l’issue de 9 sessions de travail et 27 jours de débat, la Convention citoyenne sur la fin de vie a présenté ses conclusions et adopté son rapport final hier, dimanche 2 avril. Suite à cela, les 184 citoyennes et citoyens de la Convention ont été reçus par le Président de la République à l’Élysée. 

Lors de cette rencontre, le Président de la République a notamment annoncé : 
- un projet de loi pour un modèle français de la fin de vie, co-construit par le Gouvernement et le Parlement et qui s'appuiera sur les travaux de la Convention Citoyenne, verra le jour d'ici à la fin de l'été 2023,
- la saisie du CESE dans les prochaines semaines pour l'organisation d'une Convention sur d’autres questions relatives à la vie de la nation

Corps

Lundi 3 avril, le Président de la République a accueilli les 184 membres de la Convention Citoyenne sur la fin de vie au Palais de l'Élysée. Un moment solennel au cours duquel Marianne et Jean-Michel, les rapporteurs de la Convention Citoyenne sur la fin de vie, ont présenté et remis le travail des conventionnels à Emmanuel Macron. 

 

Participation citoyenne & vie démocratique

Dans son discours, Thierry Beaudet a mis en avant la complémentarité entre la participation citoyenne et la démocratie représentative :

La participation citoyenne renforce la démocratie représentative. Loin de la contester ou de la concurrencer comme on l’entend parfois, elle la conforte. La participation est constitutive d’un nouveau chaînage démocratique, d’une nouvelle manière de faire dans laquelle les citoyennes et citoyens ne se substituent pas à la décision des pouvoirs exécutif ou législatif mais apportent leur contribution, expriment leur avis.
Thierry Beaudet, Président du CESE

Thierry Beaudet et Claire Thoury

 

Claire Thoury, Présidente du Comité de Gouvernance de la Convention, quant à elle, a mis en lumière l'apport d'un tel exercice démocratique et la force du collectif pour réfléchir et proposer collectivement des solutions à des questions de société : 

"L’exercice démocratique que l’on vient de vivre nous honore autant qu’il nous oblige. Ils nous honore car il a montré la richesse la force et la puissance de l’intelligence collective […] il nous oblige car c’est ce que l’on devrait exiger pour notre démocratie."
Claire Thoury, Présidente du Comité de Gouvernance de la Convention 

 

Le Président de la République est revenu sur la réforme du CESE et son rôle accru en matière de participation citoyenne :
" Par la loi organique du 15 janvier 2021, nous avons fait en sorte que le CESE soit le carrefour des consultations publiques : en réformant sa composition mais en lui offrant aussi la faculté de recourir au tirage au sort, en lui confiant largement l’organisation des consultations citoyennes. Et je crois profondément que s’est inventé avec cette Convention citoyenne une expérience unique qui doit nous servir de référence. "

Emmanuel Macron Président de la République

 

Quelle(s) suite(s) à la Convention Citoyenne sur la fin de vie ? 

Après 9 sessions de travail et 27 jours de débat, la question des suites données aux travaux de la Convention citoyenne restait en suspend.

Dans son discours, le Président de la République y a clairement répondu : un projet de loi, co-construit par le Gouvernement et le Parlement, sera construit d'ici la fin de l'été 2023 et s'appuiera sur la "référence solide" que sont les travaux de la Convention.

 

Marianne et Jean-Michel, rapporteurs de la Convention Citoyenne sur la fin de vie, et Emmanuel Macron, Président de la République"Je demande au Gouvernement, en lien avec les Parlementaires désignés par le Président du Sénat et la Présidente de l’Assemblée Nationale, […] de mener une ouvre de co-construction sur la base de cette référence solide qui est celle de la Convention Citoyenne et en lien avec toutes les parties prenantes. 
Je souhaite que ce travail permette de bâtir un projet de loi d’ici à la fin de l’été 2023. Ainsi continuera une maturation collective de l’éthique à la politique, respectueuse de l’épaisseur des vies, de l’humanité trouvant aussi les bons mots. […] Nous pourrons ainsi à travers cette maturation, permettre, je le souhaite, je le crois, de tracer un nouveau jalon vers ce modèle de la fin de vie. "

E. Macron

 

Le Président a également relevé la réussite de cet exercice démocratique qui a permis de construire un "modèle français d’éthique de la discussion". Un modèle qu'il souhaite voir être réitéré dans les prochains mois puisqu'il a annoncé vouloir "saisir le CESE dans les prochaines semaines sur d’autres questions relatives à la vie de la nation."

 

Suivez le CESE sur ses différents réseaux sociaux pour ne rien manquer des futures annonces de Convention Citoyenne !