100 citoyens au CESE pour parler information et médias

Catégorie
Participation Citoyenne
Date de publication
Chapeau

Dans le cadre des États généraux de l’information (EGI), les deux premières journées délibératives se sont tenues au Conseil économique, social et environnemental les 27 et 28 janvier 2024.

Corps

Ils sont 100 citoyennes et citoyens, de différents âges, différentes régions à s’être réunis pour un week-end de travail sur les enjeux de l’information et des médias. Enjeux très vastes qui regroupent de nombreuses thématiques et problématiques.

Mieux comprendre le concept des journées délibératives

Les journées délibératives sont lancées

Thierry Beaudet, Président du Conseil économique, social et environnemental, a ouvert les journées délibératives des EGI.

« Au CESE nous portons l'idée que les citoyens sont utiles et légitimes à l'élaboration des politiques publiques. Je suis convaincu que ce sujet, comme beaucoup d’autres, gagne à être nourri de la vision d’une assemblée de citoyens »

Le CESE est partenaire des États généraux conformément à son rôle de carrefour de la participation citoyenne.

Christophe Deloire, délégué général des EGI et secrétaire général de Reporters sans frontières, est également intervenu devant les citoyens, les remerciant du travail engagé et du temps consacré par les participants. 

Une séquence à revoir

 

Différentes thématiques de travail

Pendant ces deux jours, les 100 citoyennes et citoyens ont pu faire connaissance mais surtout s’approprier les sujets sur lesquels ils rendront leurs propositions dès le week-end suivant.

« C'est une expérience riche, et c'est tellement rare aujourd'hui qu'on demande l'opinion des citoyens qu'une opportunité comme ça, d'autant plus sur le sujet de l'information, est formidable. » - Marie Françoise Z. citoyenne participant aux journées délibératives des États généraux de l’information.

 

Ainsi, ils ont pu commencer à dresser les premiers constats et axes de travail de leurs différentes thématiques. Car c’est en petits groupes que les citoyennes et les citoyens creusent les pistes de réflexions pour aboutir à des propositions et actions sur l’information.

Les thématiques sont au nombre de cinq : Les nouvelles technologies dans l’espace médiatique, la confiance envers les médias et l’information, les modèles économiques pour une information de qualité, les manipulations de l’information et la régulation.